Toute l'actu

15 novembre 2019

Appel d’offres « Étude de quantification des conséquences sur l'emploi de la transition énergétique dans le cadre du projet de territoire de Cordemais »

Un « Projet de territoire » est en cours sur les trois intercommunalités de la Communauté de communes d’Estuaire et Sillon, de la Communauté d’agglomération de la région nazairienne et de l’estuaire et de Nantes Métropole, afin de répondre aux nécessaires transitions énergétique, économique et sociale de ce territoire. Dans ce cadre, l’ADEME Pays de la Loire ambitionne d’évaluer les impacts sur les emplois directs et indirects de la transition énergétique à l’échelle de ce territoire. Cette étude prospective est menée sur un horizon allant jusqu’à 2050, avec une attention particulière portée sur la période 2020-2030. Un appel d’offres est ouvert à ce sujet.

Consulter l’appel d’offres sur le site national de l’ADEME

Le dossier de consultation est disponible en téléchargement sur la Plateforme des achats de l’État (PLACE).

Date limite de remise des offres : mardi 10 décembre 2019 à 12 heures.

15 novembre 2019

Publication de la 1re lettre d'information de TEO, l'Observatoire de la transition écologique en Pays de la Loire

Cette lettre a vocation à être publiée à une fréquence biannuelle pour informer des avancées des travaux de TEO et ses partenaires.

Si vous souhaitez recevoir les futures publications, merci de vous inscrire via le formulaire « newletter » du site TEO.

Télécharger la lettre d’information TEO no 1 (octobre 2019) (PDF - 1,5 Mo)

Bonne lecture !

05 novembre 2019
Mots clés :

Challenge de la mobilité en Pays de la Loire : une première édition réussie

La première édition du Challenge de la Mobilité a eu lieu du 16 au 22 septembre dernier en Pays de la Loire. Organisé par l’ADEME Pays de la Loire et l’association ALISEE, en partenariat avec la Région Pays de la Loire, ce challenge visait à inciter les entreprises (publiques et privées) et leurs salariés à utiliser des modes de transports alternatifs, plutôt que la voiture individuelle.

Les challengeurs ont répondu présents ! C’est exactement 99 établissements (entreprises, administrations, collectivités) qui ont relevé le défi, soit 2 276 personnes provenant des différents territoires des Pays de la Loire. Ensemble, ils ont parcouru 223 987 km réalisés en modes de déplacements durables.
Parmi les modes de transport alternatifs, 3 ont été particulièrement utilisés par les participants : le covoiturage (36,9 %), le train (22,3 %) et le vélo (18,6 %).

0

Télécharger le descriptif détaillé du graphique (PDF - 123.18 Ko)

Les entreprises les plus mobilisées sont lauréats de cette première édition :

  • Institut national de la recherche agronomique (INRA) Angers ;
  • Caisse des allocations familiales du Maine-et-Loire ;
  • Pôle Emploi Saint-Gilles-Croix-de-Vie (85) ;
  • Cavavin Vin sur Vin (49).

11 territoires en Pays de la Loire se sont mobilisés fortement pour faire de cette opération une réussite :

  • les agglomérations de Clisson Sèvre et Maine, de La Roche-sur-Yon et des Sables-d’Olonne ;
  • les Communautés de communes de Grand Lieu, du Mont des Avaloirs, du Pays de Mortagne sur Sèvre, Sud Vendée Littoral et de Sèvre et Loire ;
  • les Groupements d’action locale (GAL) de Haute Mayenne et du Sud Mayenne ;
  • Nantes Métropole.

Plus d’informations sur le Challenge de la Mobilité

Télécharger le bilan du Challenge de la Mobilité en Pays de la Loire (PDF - 764.89 Ko)

14 octobre 2019

Trophées de la création durable

Pour la 3e année consécutive, Maisons du Monde a récompensé trois jeunes talents pour la création d’un meuble ou d’un article de décoration écoconçu lors des Trophées de la création durable.
Ce concours s’inscrit dans une démarche globale d’écoconception, lancée en 2011 par Maisons du Monde, véritable levier de transformation pour une offre plus responsable. Partenaire du concours, l’ADEME accompagne Maisons du Monde dans sa démarche d’écoconception depuis ses débuts.

En effet, depuis 2011, l’écoconception prend place au cœur de la démarche produite de Maisons du Monde, qui édite année après année des références de meubles entièrement écoconçues. Avec les Trophées de la création durable, l’entreprise a décidé d’aller plus loin en diffusant les bonnes pratiques de l’écoconception auprès des écoles de design et de leurs élèves.

Plus d’informations sur les Trophées de la création durable

En 2018, la démarche s’est renforcée pour rayonner dans les différents métiers impliqués dans le développement des meubles et entamer la construction d’un processus d’évaluation de l’impact environnemental des produits plus systématique. Ainsi, l’ensemble des stylistes et des chefs de produits de l’activité meubles ont été formés aux enjeux de l’écoconception en mai 2018 avec le soutien de l’ADEME et l’appui technique de l’écoorganisme Éco-mobilier. Cette formation a ensuite été déclinée à destination des équipes qualité afin de couvrir l’ensemble des étapes du développement d’un produit.

Ces formations ont ainsi servi de déclencheur à la construction d’un référentiel d’éco-innovation Maisons du Monde qui sera finalisé cette année. Ce dernier intègre l’ensemble des étapes du cycle de vie des produits en fonction des spécificités de l’activité du Groupe et sert de guide pour le développement des nouveaux produits.

Plus d’informations sur les formations de l’ADEME en Pays de la Loire

10 octobre 2019

Entreprises, faites financer vos projets innovants

Le Programme d’investissements d’avenir (PIA) piloté par l’État vise le financement des investissements innovants pour stimuler la croissance potentielle française.

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) en est l’opérateur pour les innovations destinées à accélérer la transition énergétique et environnementale.

Il s’agit de véritables opportunités de financement pour les projets innovants des entreprises qui œuvrent en faveur de la transition énergétique et écologique.

3 grands champs d’action pour les appels à projets PIA :

  • concours d’innovation i-Nov ;
  • démonstrateurs ;
  • transports et mobilité.

Découvrez toutes les informations concernant les appels à projets du Programme d’investissements d’avenir opéré par l’ADEME

Téléchargez le document de présentation (PDF - 1.8 Mo)

Voir tous les appels à projets

En partenariat avec France Innovation

0

 

 

09 octobre 2019

Un poste de chargé de mission Transition énergétique et commerces : une première en France

Partant du constat que beaucoup de commerçants ne sont pas encore engagés dans la transition énergétique et doivent prendre leur part, Plein Centre, l’association des commerçants et artisans du centre-ville de Nantes, a décidé de s’engager dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Ainsi, en partenariat avec Nantes métropole et l’ADEME Pays de la Loire, l’association accompagne individuellement et collectivement les commerçants et artisans nantais dans l’amélioration de leurs pratiques et la réduction de leur impact environnemental.
Pour ce faire, l’association a créé au début de l’année 2019 un poste dédié, une première en France. Aucune autre association de commerçants n’accompagne de manière aussi accentuée ses adhérents sur ces thématiques. Le poste de chargé de mission Transition énergétique et commerces à temps plein, est cofinancé par Nantes métropole et l’ADEME.

Pour le chargé de mission, il s’agit, entre autres, d’accompagner les commerçants au quotidien dans leurs questions et projets relatifs aux déchets, à l’énergie, à la logistique, à la sensibilisation de la clientèle, à l’adaptation au changement climatique.
Autre axe de travail : faire naître des actions collectives autour de la prévention et la collecte groupée de déchets, la mutualisation d’équipements, l’évolution vers une logistique moins carbonée, les modes de déplacements de la clientèle, l’implantation de végétaux…
Il s’agit aussi de faire adhérer le plus possible de commerçants/artisans à la démarche, via la charte des commerçants et artisans éco-engagés du centre-ville de Nantes.

Maintenant que le chargé de mission est en place depuis 9 mois, Plein Centre souhaite aller plus loin avec 5 projets majeurs à développer d’ici fin 2020 :

  1. Travailler sur des projets de végétalisation/ombrage.
  2. Réduire la quantité de déchets produite, notamment les déchets alimentaires.
  3. Favoriser la mobilité douce dans le centre-ville.
  4. Opération mutualisée de relamping en LED.
  5. Mettre en place des mini formations pour sensibiliser les collaborateurs/salariés.
11 septembre 2019
Mots clés :

Appel d’offres : évaluation des Schémas directeurs modes actifs et du dispositif d’aide ADEME associé en Pays de la Loire

L’ADEME Pays de la Loire souhaite évaluer les Schémas directeurs modes actifs qu’elle a conçus et initiés sur son territoire, ainsi que le dispositif d’aide. Un appel d’offres est ouvert à ce sujet.

Consulter l’appel d’offres :

Le dossier de consultation est disponible en téléchargement sur la Plateforme des achats de l’État (PLACE).

La date limite de remise des offres : mercredi 2 octobre 2019.

Bon à savoir : le Schéma directeur modes actifs est un outil de programmation et de planification permettant à la collectivité de définir une politique d’aménagement et de programmer ses investissements dans un plan pluriannuel.
Deux appels à projets « Schémas directeurs modes actifs » de l’ADEME Pays de la Loire ont été lancés pour la période 2015-2018.

10 juillet 2019
Mots clés :

Succès pour la formation formateurs ADEME-VIVEA « Agriculture et changements climatiques en Pays de la Loire »

VIVEA et l’ADEME ont organisé une première formation de formateurs en novembre 2018, 15 formateurs y ont participé. Pour répondre aux nombreuses demandes, une nouvelle journée a été organisée le 2 avril 2019 à Angers.

Étaient au programme :

  • Les enjeux du changement climatique.
  • L’agriculture et le changement climatique : quelle adaptation du secteur agricole ? Quelle contribution à l’atténuation des émissions des gaz à effet de serre ?
  • Les leviers mobilisables par les agriculteurs pour s’adapter, pour contribuer à l’atténuation.
  • Focus sur l’énergie, la pollution de l’air, le stockage du carbone dans les sols.
  • Les outils régionaux pour agir : ORACLE, AgriAccept et ClimA XXI.
  • Les outils de calcul des émissions des gaz à effets de serre.
  • Comment intégrer dans une formation les questions liées au climat.

Ces différents points abordés par des experts de l’ADEME et de la Chambre régionale d’agriculture ont été illustrés par les témoignages d’organismes de développement et de formation qui conduisent des actions vers les agriculteurs (FR Centres d’initiatives pour valoriser l’agriculture et milieu rural [CIVAM] et Coordination Agrobiologique [CAB]).

Lire l’article sur la formation dans le rapport d’activité 2018 de VIVEA (PDF - 1,55 Mo)