Toute l'actu - Archives

31 août 2021

Étude de quantification des conséquences sur l’emploi de la transition énergétique dans le cadre du pacte de Cordemais

Le Pacte pour la transition écologique et industrielle de la centrale de Cordemais et de l’Estuaire de la Loire vise à répondre aux nécessaires transitions économique, énergétique, écologique et sociale des territoires impactés par la future fermeture de la centrale thermique de Cordemais, à savoir la Communauté de communes d’Estuaire et Sillon (CCES), Nantes Métropole et la Communauté d’agglomération de la région Nazairienne et de l’Estuaire (CARENE).

La Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) de Loire-Atlantique et l’ADEME Pays de la Loire ont souhaité porter une action sur l’emploi et la transition énergétique dans ce cadre. Le premier volet a consisté à quantifier les impacts sur l’emploi de différents scénarios de transition énergétique à l’échelle du Pacte de Cordemais aux horizons 2030 et 2050.

Cette étude, pilotée par l’ADEME Pays de la Loire, a considéré les impacts sur l’emploi liés, d’une part, aux politiques de transition énergétique menées au niveau local, et d’autre part, au développement de certaines filières considérées comme stratégiques pour le territoire, à savoir disposant de capacités productives importantes et dont le marché dépasse largement le marché local. Les domaines étudiés sont la production d’énergie renouvelable et la maîtrise de l’énergie dans les secteurs du bâtiment et des transports. À l’issue de cette étude, la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) des Pays de la Loire lancera un Contrat d’étude prospective visant à définir et mettre en œuvre les mesures d’accompagnement des emplois et des compétences.

Les résultats montrent que la transition énergétique est une opportunité de création et de maintien de l’emploi, mais aussi que la disponibilité de l’emploi (en quantité et en compétences) est un prérequis indispensable à l’atteinte des objectifs énergie-climat des territoires.

Télécharger la synthèse de l’étude (PDF - 249.19 Ko)

31 mai 2021

Se former sur les biodéchets

L’ADEME organise un cycle d’événements en ligne pour vous accompagner dans la généralisation du tri à la source des biodéchets autour de 3 axes : gestion de proximité, gros producteurs et collecte séparée.

En effet, le 31 décembre 2023, le tri à la source des biodéchets sera une obligation pour tous ses producteurs ou détenteurs, y compris les collectivités territoriales dans le cadre du service public de gestion des déchets. La réglementation s’imposera aussi aux établissements privés et publics qui génèrent des biodéchets. Véritable enjeu local pour les territoires, le tri des biodéchets à de nombreux bénéfices :

  • environnementaux (enrichissement des sols, réduction de déchets, etc.) ;
  • économiques (maîtrise du coût global du service public de gestion des déchets, développement économique de proximité) ;
  • sociétaux (création d’emplois, appropriation des citoyens, liens sociaux dans les quartiers, etc.).

Retrouvez l’ensemble des formations en ligne

04 mai 2021

Un appel à projets pour la mise en œuvre du tri à la source des biodéchets en Pays de la Loire

L’objectif de l’appel à projets est d’accompagner les entreprises, collectivités et associations dans la mise en œuvre du tri à la source des biodéchets en Pays de la Loire et notamment :

  • pour la gestion de proximité des biodéchets : mesurer, renforcer, amplifier le déploiement ;
  • pour la collecte séparée : expérimenter, capitaliser, développer la collecte séparée ;
  • pour le traitement par compostage : déployer, adapter et renforcer le maillage territorial.

Dates limites de dépôt des dossiers :

  • 7 juillet 2021 ;
  • 7 septembre 2021 ;
  • 7 mars 2022 ;
  • 7 juin 2022.

Plus d’informations sur l’appel à projets

27 avril 2021

AVELO 2 : le 1er appel à projets 2021 est lancé

L’ADEME a lancé l’appel à projets AVELO 2 pour accompagner les territoires à définir et animer leur politique cyclable. Cet appel à projets lancé dans le cadre du programme de Certificats d’économie d’énergie (CEE) AVELO 2 mobilise 25 millions d’euros pour faire du vélo, un mode de déplacement du quotidien dans les territoires péri-urbains et peu denses. L’ADEME ambitionne d’accompagner 400 nouveaux territoires au travers de ce programme sur les années 2021 à 2024.

AVELO2 s’inscrit dans la continuité du programme AVELO lancé en 2019 par l’ADEME qui a permis de soutenir 220 territoires peu et moyennement denses.

L’appel à projets AVELO 2 peut vous aider à concrétiser votre projet. Il s’articule autour de 4 axes afin de soutenir :

  • Axe 1 - La construction d’une stratégie de développement d’aménagements cyclables via le financement d’études : schémas directeurs, études pré-opérationnelles… ;
  • Axe 2 - L’émergence de services vélos et la mise en œuvre de services innovants (hors stationnement sécurisé déjà couvert par le programme ALVEOLE) ;
  • Axe 3 - L’animation et la promotion de politiques cyclables intégrées (communication, sensibilisation des publics pour accompagner les changements de pratiques de déplacements) ;
  • Axe 4 - L’ingénierie territoriale pour mettre en œuvre une politique cyclable intégrée à l’échelle du territoire.

L’appel à projets 2021 se clôture le 16 juin prochain.

Plus d’informations sur l’appel à projets

À noter que les communes de 100 000 habitants et plus ne sont pas éligibles tout comme les régions et les lauréats du 1er programme AVELO 2019/2021.

15 avril 2021

France Relance - Appel à projets « Écosystèmes territoriaux hydrogène »

L’ADEME poursuit la mise en œuvre de la stratégie nationale hydrogène avec l’accompagne les déploiements d’écosystèmes hydrogène dans les territoires. Un appel à projets vient d’être lancé. Il vise à faire émerger les infrastructures de production d’hydrogène bas carbone et renouvelable, alimentant des usages de cet hydrogène dans le domaine de la mobilité ou de l’industrie. Cet appel est doté, à date, de 275 M€ pour la période 2021-2023, dont 75 M€ de financements France Relance.

Sur la première clôture de l’appel à projets, en décembre 2020, l’ADEME a procédé à une première présélection de 7 projets lauréats, totalisant une demande d’aide de 45 M€. Ces projets sont en cours d’instruction approfondie et seront contractualisés dans les mois à venir.

Les 2 lauréats en Pays de la Loire

H2 Loire Vallée

Le projet H2 Loire Vallée fait partie des projets majeurs du PACTE de transition écologique et industriel de la centrale de Cordemais et de l’Estuaire de la Loire. HYNAMICS envisage le déploiement d’infrastructures de production et de distribution d’hydrogène à St Nazaire pour le déploiement de bus hydrogène opérés par la CARENE. D’autres usages seront également adressés : usages industriels mais aussi maritimes.

VHyGO

Le projet Vallée Hydrogène Grand Ouest s’étend sur 3 régions : la Bretagne, les Pays de la Loire et la Normandie. Porté par la jeune entreprise Lhyfe, ce projet associe de nombreux partenaires : le Syndicat Départemental d’énergies du Morbihan, ENGIE, Brest Métropole, le Syndicat Départemental d’Energie et d’équipement de la Vendée, Energy Observer Developments, le SYDELA ENERGIE 44, la CARENE et la Communauté d’Agglomération de la Région Dieppoise. Le projet développe simultanément trois écosystèmes hydrogène. Le premier est basé à Brest, avec une installation de production par électrolyse et de distribution d’hydrogène pour de la mobilité lourde (bus, bennes à ordures ménagères et poids lourds hydrogène) et légère (véhicules utilitaires). Un deuxième écosystème sera construit autour de St Nazaire, pour alimenter des véhicules lourds. Le troisième écosystème, alimentant également des véhicules lourds, sera localisé à Dieppe.

Télécharger le communiqué de presse (PDF - 357 Ko)