Mettre en place un projet alimentaire sur son territoire

Affiche : qu-est-ce qu'un projet alimentaire territorial ?

Les 6 domaines d’intervention des PAT :

  • économie alimentaire ;
  • culturel et gastronomie ;
  • nutrition et santé ;
  • accessibilité sociale ;
  • environnement ;
  • urbanisme et aménagement du territoire.

Les PAT s’appuient sur un diagnostic partagé qui consiste à dresser un état des lieux de la production agricole et alimentaire locale ainsi que du besoin alimentaire du bassin de vie et à identifier les atouts et les contraintes socioéconomiques et environnementales du territoire. Élaborés de manière concertée, ils posent le cadre stratégique et opérationnel nécessaire à la conduite d’actions partenariales répondant à des enjeux sociaux, environnementaux, économiques et de santé.

Les Projets Alimentaires Territoriaux peuvent être soutenus financièrement à travers les subventions du Programme National pour l’Alimentation (PNA), via des appels à projets nationaux ou régionaux dont l’ADEME est partenaire. Objectif : 500 PAT en 2020.

Les PAT les plus aboutis peuvent également être labellisés par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. En Pays de la Loire, sur les 15 Projets Alimentaires Territoriaux recensés à ce jour, seul le PAT de Nantes Métropole est labellisé.

► En savoir plus sur les Projets Alimentaires Territoriaux.

► Consulter le document « Construire votre Projet Alimentaire Territorial » sur le site de la direction régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DRAAF).

15 projets alimentaires territoriaux en Pays de la Loire

Les Pays de la Loire sont en avance par rapport aux autres régions françaises, avec 15 Projets Alimentaires Territoriaux couvrant plus de la moitié de la population régionale.

Le Comité Régional de l’Alimentation (CRALIM) pilote l'ensemble des actions relatives à l'alimentation inscrites au Programme National pour l’Alimentation (PNA). Il est chargé de valider les orientations stratégiques de la politique régionale de l’alimentation.

Le CRALIM est composé de représentants :

  • des consommateurs ;
  • des professionnels de la filière ;
  • des services déconcentrés relevant des ministères partenaires (développement durable, compétitivité, industrie et services, santé, enseignement et recherche, jeunesse, concurrence, consommation et répression des fraudes, etc.) ;
  • des collectivités locales ;
  • des autres acteurs de l'alimentation.

Le CRALIM se réunit régulièrement pour traiter de diverses thématiques en lien avec l’alimentation. Sa séance d’octobre 2018 portait sur les Projets Alimentaires Territoriaux.