Vous avez un projet d’innovation ?

Un personnage imaginaire tient dans ses bras des hommes et des femmes. Le tout est dessiné

L’ADEME favorise les projets d’innovation portés par les entreprises au moyen d’aides financières et d’un soutien à leur montée en compétences. Elle leur propose également des mises en réseau.
Plusieurs associations, dont l’ADEME est à l’origine ou partenaire, encouragent le développement des entreprises éco-innovantes :

  • le Club ADEME International rassemble des petites et moyennes entreprises (PME) et des entreprises de taille intermédiaire (ETI) françaises innovantes, du leader mondial à la start-up. Il compte 125 entreprises ;
  • Pexe est l’association française pour le développement des éco-entreprises de France. Plus de 6 000 d’entre elles y adhèrent via 35 clusters. Pexe organise avec l’ADEME le Forum national des éco-entreprises ;
  • Retis est un réseau de promotion de l’innovation qui rassemble des technopoles, des centres européens d’entreprises et d’innovation (CEEI), des incubateurs publics et des pôles de compétitivité répartis sur l’ensemble du territoire français. Il met en œuvre un programme de formation-action et de professionnalisation destiné aux entreprises éco-innovantes.

Actions régionales 

Réseau régional de développement de l’innovation 

L’ADEME est membre du Réseau de Développement de l’Innovation (RDI) des Pays de la Loire.

Le RDI rassemble des généralistes et des spécialistes de l’innovation ; ses membres ont pour mission d’accompagner les entreprises aux différentes étapes et sur les différentes dimensions de leurs démarches et projets d’innovation. Le RDI est un outil de maillage des acteurs publics et parapublics existants, qui permet d’orienter l’entreprise vers la ressource (compétence, aide technique, aide financière, etc.) adaptée à sa situation.

Résolutions : innovations et économie circulaire 

L’ADEME Pays de la Loire est partenaire de l’appel à innovations lancé en 2018 par la Région dans le cadre du dispositif Résolutions, sur le thème de l’économie circulaire. Placée sous l’angle de l’éco-innovation, la démarche invite les acteurs innovants à proposer des solutions à des problématiques relevant de :

  • l’économie de la fonctionnalité ;
  • l’écologie industrielle et territoriale ;
  • l’éco-conception ;
  • le recyclage et la valorisation des déchets ;
  • l’optimisation du cycle de vie de tous les matériaux ;
  • les activités visant à allonger la durée d’usage des produits (réemploi, réparation, réutilisation).